Catalyser l’énergie créative : une dimension phare de la vocation du Dirigeant

Promouvoir la créativité pourrait s’avérer aujourd’hui comme un sujet bien commun. Pour autant, les entreprises peuvent peiner à maintenir cette dynamique dans la durée.

Entretenir et stimuler la créativité des collaborateurs 

Dans ce contexte, Ella Miron-Spektor, Professeure associée en psychologie des organisations à l’Insead, relate dans une étude qui paraît dans le « Journal of Applied Psychology » que les collaborateurs, à tous les niveaux dans l’entreprise, peuvent développer leur créativité lorsqu’on leur en donne l’occasion et qu’on les encourage. 

Cette étude met en lumière que des collaborateurs motivés d’apprendre, développent leur créativité plus rapidement et continuent à proposer des idées de qualité même lorsqu’il devient plus difficile de s’écarter des solutions éprouvées. Les collaborateurs orientés vers la performance sont productifs en début de processus de recherche d’idées mais leur capacité à proposer des idées créatives s’émoussent avec le temps.  

Pour entretenir une dynamique de créativité et d’innovation, il semble alors plus pertinent pour un Dirigeant, dans une perspective de recrutement, de rechercher des futurs collaborateurs motivés par l’apprentissage, capable d’adopter des idées novatrices, de prendre des risques, d’apprendre plus vite de ses propres erreurs et d’innover plutôt que de prendre en compte leurs performances antérieures. 

De plus, face aux situations complexes et en constante transformation, les dirigeants se doivent de modifier leur manière de se comporter, de structurer les entreprises. L’idée réside alors dans la création d’une organisation, d’une communauté qui veut et qui peut produire de nouvelles idées pour apporter des réponses vraiment originales. 

Une étude menée dans des startups par Adnane CHADER, Dahn OVONO BEYEME et publiée dans la Revue Interdisciplinaire Management, Homme et Entreprise, clarifie la relation entre les compétences émotionnelles des dirigeants et la créativité organisationnelle.  

Ils mettent en évidence ces compétences dans l’éveil, la stimulation et le développement de la créativité organisationnelle par un management adapté aux besoins des collaborateurs créatifs et par la création d’un climat de qualité.  

Ils pointent aussi le besoin de formation en matière de compétences émotionnelles pour les dirigeants ainsi que l’importance de leur prise en compte dans le processus de recrutement des individus créatifs. 

Le recrutement, la valorisation des collaborateurs participant à la dynamique d’innovation dans l’entreprise, l’incitation à la prise de risque, l’évolution du rôle managérial pour favoriser et encourager l’autonomie des collaborateurs à innover constituent aujourd’hui un enjeu majeur pour les entreprises.  

La créativité serait-elle alors à l’interface des disciplines, à la rencontre des RH et du Management ? 

Article rédigé par Nicole SIBEUD – Consultante en Executive Search & Coach professionnelle chez Innoé 
nicole.sibeud@innoe.fr