Interview : Vision, conception : le N° 1 et son équipe de Direction


Interview de Stanislas LACROIX – Président d’ALDES

Carte d’identité d’ALDES

1500 personnes – 280 M€ de CA dont 40 % à l’international.

ALDES apporte et propose des solutions pour vivre sainement dans les locaux que nous occupons : qualité de l’air et confort thermique à travers l’air.

En savoir plus sur ALDES :  www.aldes.fr

 

Innoé : Quelle est l’importance d’une équipe de direction dans une entreprise selon vous ?

Stanislas LACROIX

En tant que N° 1 de l’entreprise, on est des experts de rien et de tout en même temps. Je suis un généraliste. Une équipe de direction constitue un rassemblement de compétences, elle donne du relief à chacun et à l’ensemble.

 

Comment cette équipe de Direction a-t-elle évolué pour vous depuis que vous avez pris la responsabilité d’ALDES ?

En tant que Dirigeant, j’ai moi-même évolué face à mon équipe de direction. Nous sommes toujours en contexte changeant et mes attentes ont évolué vers plus de maturité, de maîtrise. Mon exigence et mes attentes sont allées vers le besoin de plus de « séniorité ».

La séniorité, ce n’est pas une question d’âge mais bien une question de sens de la profondeur, du savoir travailler ensemble. Cela se traduit aussi par ma décision de resserrer mon équipe de direction, mon « CODIR » a 6 membres.

Ainsi, l’équipe est plus « connivente », plus rapide, on gagne en agilité. Nous avons ainsi plus de maîtrise pour des traitements de process plus complets.

 

Quelles personnes vous conviennent dans un tel contexte d’attente ?

J’attends des profils différents, capables de porter plusieurs casquettes. Ils sont capables de porter leur domaine d’expertise évidemment tout en étant capable d’interagir en bijection sur le domaine d’expertise d’un autre membre et enfin, en étant membre à part entière du collectif du CODIR.

Je n’ai volontairement pas de Directeur Général chez ALDES. Je suis Président et le CODIR est la Direction Générale partagée. Grâce à cela, j’ai pu intéresser des personnes de qualité venant de grands groupes, attirés par cette contribution attendue à la stratégie globale et à la performance associée de l’entreprise.

 

Qui peut vous rejoindre dans de telles responsabilités venant de l’extérieur ?

Ce sont des personnes capables de cette gymnastique pour passer de l’expertise dans leur domaine à la Direction Générale. La « séniorité » évoquée donne un caractère fort. Elle doit être accompagnée du respect des autres, de la capacité à avoir intégré que quand l’autre réussit je réussis moi-même.

Ceux qui ont cette compréhension vont plus vite dans la finesse de la relation et de la contribution.

Je cherche donc cela dans le décryptage des profils de collaborateurs de ce niveau, leur capacité de travail en collectif et en transversal, leur expertise et en plus leur capacité à travailler ensemble.

 

Un conseil à donner à un autre dirigeant ?

A partir d’une sélection de candidats déjà bien préparée sur mes critères, je crois beaucoup à la première intuition des premières minutes.

J’écris d’abord ce que je ressens face à quelqu’un avant d’écouter attentivement ce qu’il me dit.

Un conseil : « écouter son cœur ».

 

Réalisée par Paul-André FAURE