Interview : Comment un « espace santé » influe sur la dynamique d’entreprise ?


Interview de François FORT, PDG fondateur d’OPAL – Leader européen des montures de lunettes pour enfants et adolescents et lunettes de sport, créateur et distributeur, entreprise de 150 salariés dont le siège est à Lyon (69)

En savoir plus sur OPAL : http://www.opal.fr

 

Innoé : Vous avez mis en place un » espace santé » au sens large chez OPAL pour vos collaborateurs. De quoi s’agit -il ?

François FORT : A la construction du bâtiment d’OPAL où se trouve notre siège à Lyon Vaise en 2007, nous avons prévu l’aménagement d’une vraie salle de gym.

Une grande partie de ma vie est consacrée au sport, à l’amitié et à la famille. C’était cohérent pour moi de proposer à mes collaborateurs une activité sportive, pour un meilleur équilibre personnel, cohérent avec ma manière d’être, avec notre manière d’être.

Au début une coach sportive professionnelle détachée par un club professionnel nous a conseillé pour concevoir l’espace, l’agencer et acquérir des machines d’occasion que nous avons fait évoluer depuis.

Cette coach est devenue salariée d’OPAL à mi- temps tant le succès a été là. Elle assure des cours et une permanence. Cela permet aux hommes d’accéder à la salle le matin dès 7h15 jusqu’à 8h45, entre midi et 14h l’espace est réservé aux femmes avec leurs enfants et aux femmes sans enfant à partir de 17h30.

Nous avons montré cela à l’inspection du travail, nous n’avons eu aucun commentaire ni suivi.

 

Qui en profite ?

1/3 de l’effectif présent sur le site utilise cette proposition, ¾ d’entre eux sont des femmes, ¼ pour la fréquentation masculine.

5 membres du Comité de Direction sur 6 fréquentent régulièrement la salle, j’y suis personnellement 3 matins par semaine.

Grâce à cette dynamique, nous participons en équipe OPAL à des évènements extérieurs : RUN IN LYON, MARSEILLE CASSIS … pour lesquels, il y a les collaborateurs qui participent et qui sont donc très bien préparés physiquement et les collaborateurs qui les soutiennent et qui organisent.

Cela a encouragé d’autres collaborateurs à entretenir leur forme physique.

Cela a également créé de la cohésion.

Le rôle de notre coach sportive est primordial, elle fait tenir cela dans le temps et permet son développement et le renouvellement de l’intérêt.

 

Comment cela évolue -t -il aujourd’hui ?

Les collaborateurs qui ne faisaient pas de sport ont évoqué leur intérêt pour autre chose, et nous avons été très attentifs à cette demande. La réponse a été le YOGA chez OPAL.

Ainsi plus récemment, nous avons aménagé une autre salle disponible dans nos locaux et nous proposons 2 cours de YOGA (un yoga plus calme, de méditation, un yoga d’étirement plus physique) le mercredi et le vendredi, nous partageons nos professeurs avec une entreprise voisine et c’est une ancienne salariée d’OPAL qui assure l’un des cours après son retour d’Inde où elle est restée une dizaine d’années. Personne n’a abandonné le YOGA depuis le lancement !

Cela fait un bien fou à certaines personnes d’avoir un espace et un temps de bien être dans leur cadre de travail. Sans parler du gain de temps qu’elles évoquent par rapport au transport en particulier.

 

Quel conseil pour un autre chef d’entreprise qui aimerait importer cette pratique ?

Nous nous sommes rendu compte que quand c’était gratuit, cela n’avait pas autant de valeur. Nous avons instauré un abonnement illimité, à un prix défini, cette participation engage !

Aujourd’hui, je ne vois pas comment nous pourrions nous passer de cela chez OPAL, les personnes sont en forme, et l’entreprise aussi, tout s’en ressent !

 

Réalisée par Paul-André FAURE