Pour une intelligence collective durable… Et si l’on commençait par le haut !


Nombreux sont les dirigeants qui aujourd’hui admettent qu’un fonctionnement plus agile et coopératif serait un atout stratégique et qui envisagent de développer l’intelligence collective dans leur entreprise.

L’intelligence collective, selon la définition de Pierre Lévy (philosophe, sociologue et titulaire de la chaire de recherche en Intelligence Collective à l’Université d’Ottawa), est « une intelligence partout distribuée, sans cesse valorisée, coordonnée en temps réel, qui aboutit à une mobilisation effective des compétences ». Elle vise à créer un tout plus grand que la somme des parties favorisant la puissance plutôt que le pouvoir.

Il revient au dirigeant d’en être convaincu, de l’incarner et d’en créer les conditions favorables à tout niveau dans l’entreprise. Si l’on estime que « l’escalier se balaie par le haut », la première étape est de stimuler l’intelligence collective de son équipe de direction, composée de ses plus proches collaborateurs qui connaissent très bien leur métier et qui sont sans doute d’excellents managers sachant atteindre les objectifs attendus.

Pour le dirigeant, l’enjeu est de mettre en place, au sein de son équipe de direction, les conditions pour valoriser les connaissances, les compétences et les idées en un dialogue créatif et productif, car il s’agit bien d’influer sur l’action de réfléchir, de coopérer, d’innover, de créer…pour contribuer à la construction de la décision sans se substituer à la prise de décision.

Démarche qui bouscule, qui peut faire peur et qui demande d’abandonner certaines habitudes confortables. Cette approche engageante et responsabilisante, où la compétence et l’expérience priment sur le périmètre du poste, implique pour chacun, dirigeant et membres de son équipe, de sortir de sa zone de confort, de fonctionner différemment, de se reconnaître dans une raison d’être puissante qui permet de mettre de côté les problèmes d’ego et qui réveille en chacun le désir de donner le meilleur de lui-même pour atteindre un objectif commun….

Les conditions favorables, pour libérer le potentiel du collectif dans l’équipe, résident dans un leadership engagé dans la création et le partage d’une vision, dans redonner du sens et de la confiance pour favoriser l’engagement, plus de coresponsabilité, plus d’esprit d’initiative et de respect de la parole et des actions de chacun.

Stimuler l’intelligence collective est source de plus-value tant pour l’entreprise que pour les collaborateurs. Pour autant, il ne suffit pas de le décréter car faire évoluer une culture d’entreprise est une décision dont la mise en œuvre va prendre du temps.

N’est-ce pas en expérimentant par et pour eux-mêmes que les membres de l’équipe de direction sauront déployer ces nouveaux comportements avec leurs propres équipes et contribuer ainsi à donner naissance à une intelligence collective durable ?

 

Rédigé par Nicole SIBEUD