Innovation managériale, équilibre entre performance et bien-être


Dans un monde Volatil, Incertain, Complexe et Ambigu (V.I.C.A ou V.U.C.A en anglais), les entreprises doivent tout faire pour se montrer agiles et résilientes, inspirer confiance dans leur projet.

Cela requiert une innovation continue. La clé de l’innovation managériale n’est donc pas chercher un concept nouveau, mais plutôt investiguer dans le domaine de la résilience des organisations, de leur adaptation et leur agilité.

« On a cru pendant longtemps se diriger vers une économie de la connaissance », analyse Jérémy Ghez, l’un des responsables du master Sasi (Sustainability and Social Innovation) d’HEC. « Nous entrons plutôt dans une économie de la créativité, où le leader est celui qui sait ouvrir des portes, voire des avenues, dans un espace surchargé d’informations, difficilement lisibles. »

Une étude effectuée en 2017 (The Future of Jobs : Employement, Skills and Workforce Strategy for the Fourth Industrial Revolution) par le World Economic Forum auprès des recruteurs de 371 grandes multinationales éclaire sur les futures qualités recherchées chez les collaborateurs pour 2020 en comparaison des résultats projetés pour 2015.

En seulement cinq ans, certaines exigences ont fortement évolué. La créativité devient un élément clé, passant de la 10e à la 3e place. La pensée critique, à l’heure de la surinformation, prend tout son sens (2e). De nouvelles soft skills font leur entrée dans ce top 10 des critères, comme l’intelligence émotionnelle et la flexibilité cognitive.

Selon David AUTISSIER, Kevin JOHNSON et Jean-Michel MOUTOT (Chaire ESSEC Innovation Managériale et Excellence Opérationnelle) dans leur ouvrage L’innovation Managériale, « le modèle organisationnel émergent tend à faire sortir les salariés de leur poste de travail pour être en mode collaboratif avec les différentes parties prenantes, à penser global tout en agissant local, à développer l’empathie et la compréhension de l’autre, de soi et de l’enjeu partagé.

Envisager le management sous l’angle de la co-créativité et remettre la pensée intuitive au même niveau que la pensée analytique sont les moteurs de cette orientation.

L’innovation managériale prend alors différentes formes comme le co-développement, le co-design, les réseaux apprenants, le design thinking, les ateliers participatifs.

Les entreprises sont à la recherche de nouveaux modèles de management pour conjuguer innovation, collaboratif et engagement dans une dynamique de développement et d’exigences financières.

Démarche de transformation des modes de management de manière durable et sans rupture, l’innovation managériale s’inscrit bien dans une recherche d’équilibre entre performance et bien-être…

Rédigé par Nicole SIBEUD, Consultante Senior, Associée d’INNOE